Patrimoine scientifique : le temps des doutes ?
Série II, n°3
2010

Résumés des articles


JEROME LAMY - Tension histoire/mémoire dans la valorisation du patrimoine scientifique et technique : une perspective critique    [Article.pdf]

L'article interroge la position des historiens des sciences intervenant dans les démarches patrimoniales . Les opérations historique et mémorielle sont substantiellement antinomiques : la première vise à comprendre le passé, la seconde à unifier une communauté. Le patrimoine, qui est une forme concrètement déclinée de pratique mémorielle, mobilise parfois les historiens. Les enjeux politiques et économiques sous-jacents obligent à une mise à distance critique peu aisée. Dans le domaine de l'histoire des sciences et des techniques, les célébrations institutionnelles, les expositions et les musées sont autant d'espaces dans lesquels histoire et mémoire s'affrontent ou se concurrencent. Le souci du public, l'emprise des scientifiques, le travail des groupes d'amateurs, les intérêts politiques et les mémoires des lignées scientifiques limitent ou rendent malaisée la pratique historienne. L'article plaide, in fine , pour un processus critique visant à légitimer l'autonomie et les spécificités de l'histoire des sciences lorsqu'elle est mobilisée dans les processus patrimoniaux .

FREDERIC SOULU  -  L'instrument technique à la rencontre du public  [Article.pdf]

Le château observatoire d'Abbadia, propriété de l'Académie des sciences, fut un laboratoire de géophysique et d'astronomie pendant 150 ans. Ouvert aujourd'hui au public, ce lieu de mémoire expose une collection unique d'instruments scientifiques . Une réflexion muséographique est en cours autour de ce patrimoine et de son usage avec le public. Les enjeux sont nombreux mais l'objectif principal est d'initier le
public à un regard critique et constructif sur la science. En proposant la manipulation d'un objet scientifique patrimonial, un contact nouveau avec le public peut être créé. L'instrument est utilisé un témoin signifiant de l'activité scientifique. Une carte de son "biotope" est proposée, sur laquelle se fonde le discours au public. Enfin, plusieurs expériences "jalons" sont analysées afin d'ouvrir une voie originale.

SEBASTIEN SOUBIRAN Acteurs et enjeux de la préservation du patrimoine scientifique : le cas de l'Université Louis Pasteur de Strasbourg  [Article.pdf]

L'objectif de cet article est d'analyser les rôles variés qui furent conférés aux collections et musées universitaire au sein de l'Université Louis Pasteur de Strasbourg (ULP) au cours des trente dernières années. Cette réflexion est au carrefour de quatre phénomènes qui apparaissent à peu près au même moment : l'élargissement du champ du patrimoine, la construction d'une culture scientifique et technique, la montée en puissance de la communication, la volonté des universités d'être reconnues comme acteurs culturels. L'ensemble de ces phénomènes participe à plusieurs niveaux et de façon différente à donner une rôle nouveau aux collections et musées universitaires.

OLIVIER SAUZEREAU  -  L'observatoire de Nantes, un objet patrimonial en construction   [Article.pdf]


L'ancien observatoire de la marine de Nantes a l'originalité rare de n'être construit comme objet historique que récemment. Un important travail d'archives a en effet permis de mettre en histoire ce lieu totalement oublié jusqu'en 2000. Fortement menacé de destruction il y a dix ans, l'ancien observatoire de la marine de Nantes vit aujourd'hui une période d'une grande importance où la question de son devenir en tant qu'objet patrimonial est désormais posée.

ARNAUD SAINT-MARTIN L'astronomie à la niche. Sur la patrimonialisation de l'observatoire de Paris, 1900-1930   [Article.pdf]

La patrimonialisation des établissements scientifiques est un phénomène récent. Versant quelques pièces à ce dossier, le présent article montre comment dans les années 1920 l'Observatoire de Paris est devenu, volens nolens, un monument national de plein droit. La requalification de ce bien immobilier rare intervient à un moment où émerge le concept juridique de « monument historique » et le système d'attentes cultu(r)elles qui lui est associé. Saisie de l'intérieur, c'est-à-dire du point de vue des astronomes de !'Observatoire, la patrimonialisation n'est cependant pas sans susciter une forme d'ambivalence, sinon d'embarras. Bien que collectivement désirée (pour des raisons qu'on identifiera), la conservation d'un des plus prestigieux monuments de la science française n'entraîne pas moins aussi une forme de sanctuarisation . En sorte que les astronomes occupent un lieu dont le nouveau statut ne laisse pas d'interroger.
 
Date de parution : 1 mai 2011
Date de publication en ligne : juillet 2017
ISSN 1297-9112 / ISBN 2-86939-233-8
Version papier disponible